Contenu

Lait

Zoom sur...la campagne laitière 2016-2017 - Baisse des prix et des volumes, mais amélioration au dernier trimestre
La campagne 2016-2017 démarre dans un contexte de surproduction laitière mondiale, accentuée par la fin des quotas laitiers européens depuis avril 2015. Dans le même temps, la demande se replie (fermeture du marché russe, baisse de la demande chinoise). Ce déséquilibre provoque une chute des prix des produits industriels et du prix payé aux éleveurs.
 
Tableaux de l’agriculture bretonne 2016 - Productions animales
Thèmes abordés : bovins, lait, viande bovine, porcins, volailles, œufs, lapins, caprins, ovins et équidés.
 
Zoom sur...la campagne laitière 2015-2016 - Chute des prix due au déséquilibre mondial
Pour la première campagne libérée des quotas laitiers, la collecte s’accroît dans la plupart des pays de l’Union européenne, malgré le déséquilibre entre l’offre mondiale, trop abondante, et la demande, en repli, des principaux importateurs (fermeture du marché russe, baisse de la demande chinoise). La baisse des productions enregistrées en Nouvelle-Zélande et en Australie est insuffisante pour compenser la forte hausse observée dans l’Union européenne. Début 2016, avec une collecte en progression aux États-Unis, l’offre mondiale de lait continue de s’accroître. Parallèlement, en Allemagne, le plus important producteur de lait européen devant la France, la collecte de la campagne 2015-2016 excède de 3,7 % celle de la campagne précédente, malgré une stabilité les trois premiers trimestres.
 
Fiche filière Lait - Édition 2016
La Bretagne occupe toujours le 1er rang des nouvelles régions françaises pour la production laitière avec 13 000 exploitations spécialisées en 2013. En 2015, le cheptel est estimé à 751 000 vaches laitières. Depuis 2000, il a reculé de 7 %, tandis que les livraisons de lait se sont accrues de 15 % pour atteindre 54 millions d’hectolitres en 2015. Dans un contexte de surproduction laitière mondiale, due notamment à la fin des quotas en avril, le prix du lait chute en 2015, y compris en Bretagne. Cependant, contrairement aux principaux pays de l’Union européenne, la collecte de lait progresse modérément en France, en Bretagne et dans le bassin Grand Ouest.
 
La production laitière
Tableaux des livraisons et du prix du lait par département breton
 
L’industrie laitière en 2013- Une industrie laitière bretonne très dynamique
Première région laitière (20 % de la production française), la Bretagne emploie 5 300 salariés dans 39 établissements de l’industrie laitière. Ce secteur représente 12 % du chiffre d’affaires national. Tournée vers la grande consommation (lait conditionné, crème, fromage...), comme vers l’industrie (poudre de lait, beurre...), la Bretagne diversifie sa production, innove et investit. Le marché national, lié à une consommation française importante, reste le premier débouché. Mais la demande mondiale de lait infantile, toujours croissante, pourrait augmenter les exportations bretonnes, notamment vers la Chine. Côté bio, les produits laitiers bretons sont bien représentés : un yaourt français sur trois est breton.
 
Résultats de l’enquête annuelle laitière 2016
Retrouvez les résultats sur les productions de l’industrie laitière, livraisons de lait, production vendue, collecte de lait biologique et fabrications, production de fromages...