Contenu

Les productions animales

Les races et effectifs de bovins
Depuis l’année 2000 les effectifs et les races de bovins.
 
La production de bovins
Il s’agit de la production d’animaux finis dans le département. C’est la production totale. Elle inclut non seulement la production des exploitants agricoles mais aussi celles des non exploitants.
 
Les effectifs de porcins
Depuis 2000, les effectifs de porcelets, de jeunes porcs (40 à 50 kg), de porcs à l’engraissement (plus de 50 kg), de truies (50 kg et plus), de verrats (50kg et plus).
 
La production de viande porcine
production d’animaux finis par département. Elle inclut la production des exploitants agricoles, mais aussi, théoriquement, celles des non exploitants.
 
La production d’oeufs
Les effectifs de poules pondeuses et la production d’œufs de poule
 
La production de volailles et de lapins
Production d’animaux finis dans la région. Il s’agit de la production des exploitations agricoles seules.
 
Les caprins et les ovins
La production de viande ovine et caprine, et la production de lait de chèvre
 
Les équidés
Les données sont issues des informations de la base de données SIRE (Système d’Information Relatif aux Équidés) enregistrées dans le cadre de la monte publique. Ce fichier central répertorie l’ensemble des équidés identifiés et immatriculés en France.
 
Production laitière, effectifs et quotas laitiers
Elle correspond aux livraisons de lait entier à l’industrie, au lait utilisé pour les produits fermiers, aux ventes directes et à l’autoconsommation de lait entier. Les pertes et l’alimentation des jeunes animaux ne sont pas comptabilisées.
 
Contrôle de performance de la production laitière
Le contrôle de performances, mission de service public, constitue le premier maillon du dispositif français d’amélioration génétique. Les données recueillies permettent de déterminer la valeur génétique des reproducteurs mâles et femelles.
 
Les cotations et les prix des animaux
Prix et cotations des bovins et porcins
 
Le prix du porc
Les cotations sur le marché au cadran de Plérin sont collectées par le Réseau des Nouvelles des Marchés (RNM) du Srise Bretagne. Le prix est départ élevage. Jusqu’au 17 décembre 2006, le prix de base était déterminé sur une base de 54 TVM (Taux de Viande Maigre). À compter du 18 décembre 2006, le point d’ancrage de la cotation est déterminé sur une base à 56 de TMP(Taux de Muscle des Pièces). La cotation porc charcutier carcasse classe E est une cotation nationale, entrée abattoir.
 
Prix des volailles, oeufs et lapins
Prix moyens à la production : prix payés aux producteurs locaux. Ils permettent d’établir un prix moyen à la production au niveau national. Ce prix moyen est calculé chaque mois par l’Insee, en appliquant des pondérations régionales.
 
Prix des aliments pour animaux
L’Indice des Prix d’Achat des Moyens de Production Agricole (IPAMPA) permet de suivre l’évolution de l’ensemble des prix des biens et services utilisés par les exploitants dans leur activité agricole. Cet indice se compose de deux parties.
 
Prix des consommations intermédiaires dont les aliments pour animaux
Le poste « consommation d’aliments des animaux » des comptes de l’agriculture comprend l’ensemble des achats effectués par les éleveurs ainsi que les aliments produits sur l’exploitation et intra consommés. Les achats des éleveurs peuvent concerner les aliments grossiers (céréales, pois, féveroles, pommes de terre...), les aliments concentrés simples (sons et issues, légumes, tourteaux, sous-produits du lait, poudre de lait...) ou les aliments concentrés composés.