Contenu

Utilisation de buses anti-dérives

L’arrêté du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et à l’utilisation des produits phytosanitaires prévoit dans son annexe 3 la mise en œuvre de moyens permettant de diminuer le risque pour les milieux aquatiques.

Ces moyens figurent sur une liste publiée au Bulletin officiel du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche publiée par Note de service DGAL/SDQPV/2017-437 concernant la la mise à jour de la liste des équipements de limitation de la dérive de pulvérisation permettant de réduire les zones non traitées en bordures des cours d’eau (format html - 7.6 ko - 06/06/2017). Les équipements de limitation de la dérive de pulvérisation retenus, après expertise par le Cemagref, sont les buses anti-dérives à aspiration d’air.

L’utilisation de ces buses à aspiration d’air est une des 3 conditions qui permet réglementairement de diminuer les largeurs des Zones Non Traitées (ZNT) de 20 et 50 mètres à 5 mètres. La possession des bons modèles de buses anti-dérive est vérifiée lors de contrôles conditionnalité des aides PAC.

Les modèles de buses retenus répondent aux critères suivants définis par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche :

  • diminution de la dérive conforme aux exigences de l’arrêté d’au moins 66 %,
  • buses déjà homologuées dans d’autres pays européens (Royaume Uni, Allemagne, Pays Bas, Belgique) permettant un abattement de la dérive au minimum de 75 %,
  • possibilité d’utilisation aux pressions usuelles.

D’une manière plus générale ces buses permettent :

  • de diminuer la dérive au minimum de 75 %. La promotion de ce matériel est donc primordiale pour lutter contre les pollutions diffuses,
  • de diminuer la volatisation des produits phytosanitaires dans l’air,
  • de mieux maîtriser sa pulvérisation et d’éviter tout entraînement de produits phytosanitaires hors des parcelles traitées, permettant de respecter les ZNT (arrêté du 12 septembre 2006), ainsi que les dispositions des arrêtés préfectoraux bretons relatifs à l’interdiction de traitement dans et à 1 mètre des fossés,
  • d’assurer la santé des applicateurs.

Par ailleurs il faut souligner qu’en Bretagne toute exploitation bénéficiaire d’aides à l’investissement devra équiper son pulvérisateur avec ces modèles de buses anti-dérive.


Pour en savoir plus : voir l’article Limitation de la dérive et l’article sur l’arrêté du 12 septembre 2006 sur le site Internet du Ministère en charge de l’agriculture.