Contenu

Actualités de 2017

juillet 2017
Réalisée tous les ans, cette enquête permet d’estimer les rendements des principales cultures en terres labourables et sert à l’estimation précoce de l’évolution des surfaces cultivées. En Bretagne, elle concerne près de 800 exploitations qui seront contactées au cours du mois d’août par des enquêteurs.
 
Report de la date limite de dépôt des dossiers au 31 décembre 2017.
 
Les agriculteurs bénéficient de la possibilité de restructurer leur endettement bancaire ou de renforcer leur fond de roulement faisant l’objet d’une garantie de la BPI (ou d’un autre organisme). Dans ce contexte, une aide est accordée pour la prise en charge du coût de la garantie facturée par l’organisme de garantie. L’ensemble des secteurs de production agricole est éligible à l’exception des activités équestres et aquacole. Les dossiers doivent être déposés avant le 31 décembre 2017.
 
En 2015, la conjoncture difficile avec des fluctuations importantes des prix à la production obère le résultat économique d’un grand nombre des exploitations de la région. Les exploitations laitières sont particulièrement touchées. Malgré des résultats en légère progression, la situation des éleveurs porcins reste délicate. Pour 18 % des exploitations bretonnes, le résultat courant avant impôts est négatif. Seules les exploitations en volaille de chair dégagent des résultats en nette progression sur l’année.
 
Retrouvez les tendances des productions agricoles bretonnes de juin 2017 : grandes cultures, légumes, céréales, lait, viandes bovine et porcine, volailles et œufs.
 
Connaissez-vous la lettre bimensuelle Objectif Agro International ? Destinée aux entreprises françaises, elle propose toute l’actualité de notre réseau international (Conseillers aux Affaires Agricoles), les dossiers exports du ministère, le calendrier international et des expériences réussies à l’export d’entreprises françaises.
 
juin 2017
La première édition du mémento des IAA en Bretagne présente une synthèse des différents résultats régionaux classés selon plusieurs thèmes : emploi, données économiques, formation, structure des entreprises, commerce extérieur. Découvrez les principales activités des IAA dans Focus sur...les abattages bovins, porcins, de volailles de chair, l’industrie laitière, la charcuterie industrielle, l’industrie du poisson, la fabrication d’aliments pour animaux, l’industrie des fruits et légumes, la boulangerie-pâtisserie industrielle. Une carte, un commentaire et un tableau (pour certaines activités) illustrent chaque activité agroalimentaire.
 
Une solution innovante pour traiter les effluents de pisciculture à l’EPL de Fouesnant-Bréhoulou
 
La campagne 2016-2017 démarre dans un contexte de surproduction laitière mondiale, accentuée par la fin des quotas laitiers européens depuis avril 2015. Dans le même temps, la demande se replie (fermeture du marché russe, baisse de la demande chinoise). Ce déséquilibre provoque une chute des prix des produits industriels et du prix payé aux éleveurs.
 
Le Jeudi 22 juin 2017, en soirée, le ministère en charge de l’agriculture reconduit la nuit de l’agro-écologie pour la seconde année consécutive. L’objectif est simple : montrer au grand public qu’il existe une agriculture performante d’un point de vue économique, environnemental et social. En Bretagne, quelques évènements sont organisés.
 
le centre de formation de Kerliver et l’association "Rose Ville de Brest" organisent le salon "Roses en Bretagne" les 17 et 18 juin
 
Dans le cadre de la semaine du printemps bio, la DRAAF Bretagne et l’Agence Bio mettent à disposition les données relatives à l’agriculture biologique en Bretagne en 2016. Le bio en Bretagne c’est 2 375 exploitations et 87 603 hectares engagées, représentant 5,4% de la SAU.
 
Afin de compléter la base de sondage dans laquelle sera tiré l’échantillon d’enquête en septembre, une pré-enquête téléphonique aura lieu tout au long du mois de juin. Cette pré-enquête est conduite auprès de 1 000 exploitations en Bretagne.
 
mai 2017
1er Prix ALIMENTERRE 2017 décerné aux élèves de Seconde du Lycée Agricole Public de Guingamp
 
L’éradication de l’influenza aviaire, dite grippe aviaire, a conduit à la mise en œuvre de mesures de dépeuplement et de vide sanitaire par les acteurs de la filière touchée par l’épizootie dans le Sud-Ouest. Afin de couvrir une partie de la dégradation de trésorerie des entreprises d’abattage, de transformation ou de services de la filière palmipèdes, une avance financière remboursable peut être demandée. Les dossiers doivent être déposés au plus tard le 30 septembre 2017.
 
Rendez-vous à Châteaulin le 21 mai 2017. Le Lycée Agricole Public de Châteaulin organise une journée destinée aux jardiniers amateurs pour les accompagner dans les changements de pratiques. Entrée gratuite.
 
La Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt vous informe qu’un appel à projet pour le financement de conseil stratégique auprès des CUMA est ouvert en Bretagne et prendra fin le 19 juin 2017.
 
La conjoncture 2016 s’avère laborieuse pour plusieurs secteurs agricoles. Celui du lait est particulièrement touché, avec un prix affaibli en début d’année par un contexte de surproduction. Les cours des bovins se réduisent, sous l’afflux notamment des réformes de vaches laitières. Indirectement, la grippe aviaire touche la Bretagne. En revanche, le prix du porc remonte, après plusieurs années de crise. La baisse du coût de l’aliment est par ailleurs favorable aux différents secteurs de l’élevage. En 2016, la sécheresse au printemps et à l’été perturbe la production de céréales et de légumes.
 
Vous avez jusqu’au 15 mai 2017 pour faire votre demande d’aide bovine et veaux sous la mère, et jusqu’au 31 mai 2017 pour vos aides surfaces. Les DDTM de Bretagne sont à votre disposition pour vous aider dans votre déclaration.
 
Mise en place d’une aide forfaitaire de 150 € pour la commercialisation des jeunes bovins mâles de race à viande ou mixte.
 
Lancement d’un appel à projets visant à sélectionner des projets d’expérimentation de systèmes agro-écologiques pour un usage des pesticides en ultime recours dans le cadre du dispositif DEPHY EXPE du plan Ecophyto II.
 
Dans le cadre d’un projet de coopération mis en oeuvre par ADECIA (agence de coopération du MAAF) et sous tutelle de la DGER-BRECI, une délégation colombienne de 6 personnes du SENA (Système National d’Apprentissage Agricole) a effectué une mission en Bretagne et en Occitanie, pour découvrir l’enseignement agricole français. L’équipe de l’Etablissement Public Local et de Formation Professionnelle Agricole (EPL "La lande de la rencontre" de Saint Aubin du Cormier a fait le 28 mars une présentation de ce (...)
 
En Bretagne, selon les premières estimations, la production fourragère totale de 2016 serait inférieure de 24 % à celle de 2015, comme à celle de la moyenne quinquennale. Elle atteindrait 7,2 millions de tonnes de matière sèche, dont 50 % de maïs ensilage, 36 % de prairies temporaires et 10 % de Surfaces Toujours en Herbe (STH).
 
Prescrite par le règlement européen, cette enquête permet de dénombrer le cheptel porcin au 1er mai de chaque année pour établir des prévisions de production de viande porcine. La seconde phase se déroulera en novembre.
 
avril 2017
Un appel à projets agro-écologie [reconnaissance en tant que groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et soutien à l’animation d’une part et reconnaissance en tant que groupe à bas niveau de produits phytopharmaceutiques (groupe 30 000) d’autre part] est ouvert jusqu’au 26 juin 2017.
 
Lors du comité national d’orientation et de suivi de l’agro-écologie (CNOS) qui s’est tenu le 19 avril 2017, le ministre en charge de l’agriculture a salué le renforcement de la notoriété de l’agro-écologie en France. Le rapport annuel de l’agroécologie en 2016 a été présenté faisant état de l’avancée des différents plans et programmes qui forment l’agroécologie.
 
17 projets de communication ont été retenus dans l’appel à projets communication d’Ecophyto 2 pour une aide globale de 50 757 €. Découvrez la liste des projets retenus.
 
Mardi 14 Mars 2017, les élèves de la classe de 1ère bac pro Technicien-Conseil Vente en Animalerie du LEGTA de Merdignac ont accueilli, pour une ultime représentation théâtrale de "La Devise", Alex Broutard, directeur de la Passerelle, théâtre de la Scène Nationale de Saint Brieuc, une cinquantaine d’élèves du Lycée Freyssinet de St Brieuc et..... François BEGAUDEAU, l’auteur de la pièce.
 
Depuis le 1er mars 2017, les consommateurs ont accès aux résultats des contrôles sanitaires dans tous les établissements de la chaîne alimentaire (restaurants, cantines, abattoirs, etc.). Les données sont présentées sur une carte interactive de la France permettant de rechercher l’établissement par son nom ou son adresse.
 
Afin de préserver la viabilité des exploitations agricoles et de favoriser l’installation d’agriculteurs, la mise en valeur de terres agricoles peut être soumise à une autorisation préalable d’exploiter.
 
Afin d’aider les élevages intensifs de porcs et de volailles à limiter leurs émissions dans l’air, le Ministère en charge de l’environnement ouvre une aide spécifique aux investissements matériels pour la réduction d’émission d’ammoniac (matériels spécifiques d’épandage, laveur d’air en bâtiment, couverture de fosse, ...). La date limite de dépôt des dossiers est repoussée au 15 mai 2017.
 
mars 2017
Dans un contexte où de plus en plus d’agriculteurs se posent la question de passer en bio, la FRAB et les chambres d’agriculture de Bretagne ont développé un portail web dédié à ce sujet grâce aux financements des partenaires du Pôle de conversion bio dont fait partie la DRAAF Bretagne.
 
A partir du 1er janvier 2017, l’usage de certains produits phytosanitaires est interdit dans les espaces publics. Une plaquette explicite et présente des cas concrets à l’aide de photos : voirie, promenades, terrains sportifs, cimetières.
 
Première production de morilles dans un lycée agricole breton. Le directeur de l’exploitation et les élèves du lycée agricole public de Châteaulin font pousser les premières morilles hors-sol bio de France. Cette expérimentation lancée, il y a quelques mois, porte ces fruits.
 
Dans le cadre du Plan Agricole et Agroalimentaire pour l’avenir de la Bretagne (P3AB), le Conseil régional et la DRAAF Bretagne lancent un appel à projets visant à soutenir des actions collectives en faveur des PME agroalimentaires bretonnes. Les dossiers doivent être déposés avant le 21 avril 2017.
 
Stéphane Le Foll a profité du Salon International de l’Agriculture pour récompenser les 47 lauréats de l’appel à projets 2016-2017 du Programme national pour l’alimentation (PNA). Parmi ces récompensés, on dénombre 4 projets bretons portés par le Club Experts Nutrition Alimentation (CENA), le Conseil Départemental du Finistère, Horizons Solidaires et Lorient Agglomération. Découvrez leurs projets.
 
février 2017
2016 est la 49e édition des Tableaux de l’agriculture bretonne. Véritable encyclopédie du monde agricole, cette publication regroupe les chiffres-clés de la statistique publique agricole pour la région. Les données statistiques, économiques ou administratives officielles y sont présentées à travers 17 entrées thématiques, sous forme de cartes, graphiques, tableaux synthétiques, assortis de commentaires.
 
À la rentrée 2015, l’enseignement technique agricole régional accueillait près de 18 600 élèves, apprentis et étudiants du secondaire et du supérieur court, de la 4e au BTSA (Brevet de Technicien supérieur Agricole). Ses effectifs se concentrent pour 40 % en niveau IV (2nde générale et technologique, baccalauréats généraux, technologiques et professionnels et brevets professionnels...).
 
Les résultats sont diffusés au niveau départemental et régional. Des analyses par territoire seront publiées ultérieurement.
 
Le contrôle des structures agricoles est désormais de la compétence du préfet de région. L’arrêté fixant le Schéma Directeur Régional des Exploitations Agricoles (SDREA) est paru le 30 juin au recueil des actes administratifs. Il s’applique à compter 1er juillet 2016 pour toute mise en valeur des biens agricoles.
 
Souhaitant dynamiser l’installation des agriculteurs et encourager le maintien d’un plus grand nombre possible de sièges d’exploitation, la DRAAF et la Région Bretagne lancent un appel à projets pour promouvoir des actions de communication ou d’information sur l’installation et la transmission des exploitations agricoles. Les dossiers doivent être déposés avant le vendredi 24 mars 2017 midi.
 
Ces enquêtes visent à connaître la filière bois en Bretagne (volume de bois exploités, destination des grumes, activité de sciage...). Elles sont totalement dématérialisées. 132 établissements sont interrogés en Bretagne. La collecte par internet se déroule du 13 février au 3 avril 2017.
 
L’enseignement agricole vous intéresse ? Participez aux journées portes ouvertes des établissements publics proches de chez vous. Cela vous permettra de découvrir la structure, les diplômes, et rencontrer des enseignants et des élèves.
 
En Bretagne, entre 2012 et 2014, 45 420 déclarations d’intention d’aliéner, projets de vente transmis par les notaires, ont été notifiées à la Safer, soit 96 660 hectares pour une valeur de 2,5 milliards d’euros. Ainsi, annuellement, 1 % du territoire régional change de propriétaire. Le marché agricole domine en concentrant 80 % des surfaces échangées en Bretagne. Entre 2012 et 2014, 6 100 ha perdent leur usage agricole, soit 6 % des surfaces vendues. Les trois quarts des ventes se dirigent vers le marché résidentiel et les espaces de loisirs. Elles représentent la moitié de la valeur échangée
 
janvier 2017
Avec plus de 58 000 salariés, la Bretagne demeure la première région française agroalimentaire en matière d’emploi. Ces industries, présentes sur tout le territoire, emploient 40 % des salariés des industries bretonnes. Le secteur se caractérise par un taux de valeur ajoutée plutôt faible, en dessous de la moyenne nationale. Les activités majoritaires dans la région, industries des viandes, du lait et fabrication d’aliments pour animaux, sont en effet les secteurs de l’agroalimentaire où la valeur ajoutée est la plus faible. Les industries des viandes dominent largement. En 2014, les volaillers renouent avec la rentabilité et le taux de marge redevient positif.
 
Nouvelle journée d’échanges le vendredi 3 février 2017
 
L’utilisation des produits anti-limaces à base de métaldéhyde peut nuire gravement à la qualité sanitaire de l’eau : soyez vigilants ! Une plaquette a été réalisée pour le grand public et les collectivités afin de présenter les alternatives à l’usage de l’anti-limace contenant du métaldéhyde.
 
Un site dédié aux acteurs du paysage a ouvert le 16 janvier 2017 à l’initiative du CPSA de Combourg – Centre de formation spécialisé dans le secteur du paysage. Ayant pour vocation d’accompagner tous les acteurs, il proposera des outils permettant à chacun de développer ses projets professionnels.
 
Première région d’élevage, la Bretagne se place au 9e rang des nouvelles régions françaises pour sa production céréalière. En 2015, la sole de céréales atteint 580 000 ha, soit plus du tiers de la superficie agricole utilisée. Le blé occupe plus de la moitié des surfaces cultivées et le maïs, près du quart. L’orge, le triticale, l’avoine, le seigle et les mélanges se partagent le quart restant.
 
Afin de mieux cerner vos attentes sur la perception et l’utilisation du bulletin de santé végétal et de comprendre les freins aux pratiques alternatives, merci de bien vouloir prendre quelques minutes pour répondre à deux sondages mis en place dans le cadre d’Ecophyto.
 
Procédure complémentaire : cette procédure s’applique aux éleveurs qui n’ont pas reçu de versement dans le cadre de la procédure simplifiée. Demande d’aide à déposer avant le 28 février 2017.
 
L’Agence nationale de sécurité alimentaire (ANSES) a lancé, le 2 mars 2016, la nouvelle version du site internet E-Phy. Cette plateforme qui recense tous les produits phytopharmaceutiques autorisés en France, a été repensée pour offrir de nouvelles fonctionnalités et une nouvelle ergonomie plus moderne.