Contenu

Actualités de 2019

Le Srise, en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, l’État, le conseil régional de Bretagne et les conseils départementaux, réalise en 2019 une enquête régionale sur les pratiques agricoles dans les bassins versants en 2018. La précédente avait été réalisée en 2011. 4 100 agriculteurs sont concernés.
 
Une pression de l’offre constante Avec 66 jours de crise conjoncturelle répartis sur toute sa durée, la campagne 2018 est exceptionnellement difficile pour la production française de tomates.
 
Le bilan annuel de l’emploi agricole (BAEA) a été réactualisé avec des résultats départementaux. Le BAEA décrit l’emploi agricole, au niveau national et régional, toutes spécialisations confondues et selon les principales spécialisations productives (Otex), sur le périmètre des exploitations métropolitaines retenues dans le recensement agricole (RA).
 
Première région d’élevage, la Bretagne se place au 9e rang des 13 régions françaises pour sa production céréalière. En 2017, la sole de céréales atteint 574 000 ha, soit un tiers de la surface agricole utilisée. Le blé occupe plus de la moitié des surfaces cultivées et le maïs, environ 20 %. Les autres surfaces se partagent entre l’orge, le triticale, l’avoine, le seigle et les mélanges.
 
Avec huit mois d’accès au pâturage, les vaches laitières bretonnes sont celles qui sortent le plus longtemps en France. Au bâtiment, le mode de logement dominant des bovins est la stabulation libre sur litière paillée, sauf pour les veaux de boucherie, plus souvent sur caillebotis.
 
Les bovins laitiers bretons sont moins exposés aux risques de contamination par contact avec d’autres bovins que dans le reste de la France. Par ailleurs, les éleveurs font preuve d’une grande prudence : contrôle de la qualité de l’eau de boisson, traitement des bâtiments contre les nuisibles, surveillance du troupeau.
 
La dernière conjoncture du mois de décembre 2018 est parue. Météo : temps très doux, très gris et pluvieux sur l’ouest et le sud de la région - Lait : prix élevé lié à la baisse de la collecte - Viande bovine : les prix arrêtent de baisser - Porc : un cours toujours stable et bas - Volailles et œufs : vers une redescente du prix des œufs