Contenu

Bilan de campagne du chou-fleur 2016-2017

Une campagne contrastée

Malgré une première moitié de campagne avec une productivité faible, les quantités récoltées sur la saison 2016-2017 sont supérieures à celles de la précédente. Conséquence du déficit hydrique et des températures particulièrement fraîches sur la première partie de la campagne de production, les volumes de chou-fleur sont exceptionnellement restreints et maintiennent les ventes à un niveau de prix élevé. Il faut attendre le mois de février et l’arrivée de conditions climatiques plus normales pour engager l’effacement des retards de production, puis provoquer une offre excédentaire aux capacités de consommation, générant un effondrement
des cours.

Lire le bilan de la campagne du chou-fleur 2016-2017sur le site du RNM