Suivis de biodiversité et d’apparition de résistances (Effets non Intentionnels)

En complément du renforcement des réseaux de surveillance des bio agresseurs qui permettent la publication des BSV, la Surveillance Biologique du Territoire a aussi vocation à rendre compte des effets indésirables de l’utilisation des pesticides (Effets non intentionnels ou ENI) avec 2 volets :

  • le suivi d’apparition de résistances aux pesticides des organismes nuisibles : cette action a démarré en Bretagne en 2012 avec la surveillance du Botrytis de la tomate puis s’est poursuivie avec la résistance du séneçon aux herbicides
  • le suivi des ENI sur la biodiversité (faune, flore) : 500 lieux d’observation déterminés en France dont 24 parcelles en Bretagne (maïs, blé, salade) . Elles font l’objet de 4 types d’observations :
    • vers de terre : 3 placettes d’1m2 en mars-avril
    • coléoptères : 3 passages au filet_fauchoir en juin-juillet
    • oiseaux : écoutes et notations visuelles 2 fois au printemps (aide de "Bretagne vivante")
    • flore des bords de champs : notation fin-juin
Bulletin national biovigilance n°1
Mise en place du dispositif
 
Bulletin national biovigilance n°2
Explications sur le protocole vers de terre L’avifaune en région PACA Analyses des relations entre pratiques, paysages et biodiversité
 
Bulletin national biovigilance n°3
Premières analyses oiseaux, flore, coléoptères et vers de terre. Outil Ecobordure Galerie de photos
 
Bulletin national biovigilance n°4
Bilans flore et vers de terre des observations 2013
 
Bulletin national biovigilance n°5
Présentation de la seconde partie des résultats, initiés dans le bulletin n°4, sur la flore, les oiseaux et les coléoptères : des tendances significatives mais qui demandent à être vérifiées et ne peuvent permettre de conclure à ce stade.
 
Synthèse régionale 2013-2015 des suivis ENI en Bretagne
Première analyse, avant tout descriptive, des données récoltées sur les parcelles bretonnes depuis 2013. Pour chaque type d’observation (oiseaux, vers de terre, flore et coléoptères), les données régionales ont été comparées aux nationales.