GIEE : groupements d’intérêt économique et environnemental

Les Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) permettent une reconnaissance officielle par l’État de l’engagement collectif d’agriculteurs dans la modification ou la consolidation de leurs pratiques en visant une performance économique, environnementale et sociale. Ils constituent l’un des outils structurants du projet agro-écologique pour la France.

Qu’est-ce qu’un GIEE ?

Consulter la plaquette : GIEE : Une première application de la loi d’avenir pour l’agriculture

Comment un projet est reconnu GIEE ?

Les GIEE bénéficient d’un cadre législatif volontairement peu normatif. Le décret d’application n°2014-1173 du 13 octobre 2014 et l’instruction technique DGPAAT/SDBE/2014-930 du 25/11/2014 ont précisé l’encadrement national de la procédure de reconnaissance. Cette procédure est déclinée au niveau régional.

La reconnaissance en qualité de GIEE se fait sur la base d’appels à projets (AAP) organisés par le préfet de région.

Suite aux derniers appels à projets 2016, 7 groupes ont été reconnus en tant que GIEE portant à 32 le nombre de GIEE en Bretagne.

7 GIEE ont bénéficié d’une aide pour l’animation de leur collectif. Une action ponctuelle de la FRGEDA profitant aux GIEE reconnus ou en émergence animés par les groupes de développement a également été financée.

Les résultats des projets financés seront mis en ligne sur le site de la DRAAF. Ils seront également mis gratuitement à la disposition de toutes les entreprises qui exercent des activités dans le secteur ou sous secteur agricole et forestier particulier concerné.

Liste des GIEE bretons au 20 décembre 2016
A ce jour, 32 GIEE sont agréés en Bretagne : 7 nouveaux en 2016, 25 en 2015. Retrouvez la liste actualisée des GIEE bretons et les fiches actions de 8 d’entre eux.
 
Appel à projets agro-écologie en Bretagne : Groupes « 30 000 » et GIEE
Un appel à projets agro-écologie [reconnaissance en tant que groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et soutien à l’animation d’une part et reconnaissance en tant que groupe à bas niveau de produits phytopharmaceutiques (groupe 30 000) d’autre part] est ouvert jusqu’au 26 juin 2017.