Le contexte

Les élèves étudiants apprentis et stagiaires de l’enseignement technique agricole public bénéficient pour leur formation de la présence sur les sites de formation d’exploitations agricoles ou d’ateliers technologiques.

Ces exploitations agricoles et ateliers technologiques attachés aux Établissements Publics Locaux d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole (EPLEFPA) donnent en grandeur réelle, aux élèves, apprentis et étudiants en formation, l’ouverture à l’entreprise et une concrétisation des techniques enseignées.

Grandeur réelle car ces exploitations agricoles sont des unités économiques à part entière qui perdurent du fait de leurs productions et de la commercialisation qui en est faite, après transformation ou non.

Concrétisation des techniques enseignées car ces exploitations agricoles servent d’outils et de supports de formation privilégiés pour tous les apprenants des filières concernés. En Bretagne selon les établissements 18 000 à 47 000 heures apprenants par an se déroulent sur les fermes. Les travaux pratiques ou dirigés, les minis stages (1 semaine en petit groupe), l’exploitation des données techniques de la ferme ou la participation aux travaux courants mobilisent les personnels de la ferme et/ou les enseignants.

A ces pleines missions économique et pédagogique s’ajoute la mission qu’ont les exploitations agricoles et ateliers technologiques de contribuer aux activités de développement, d’expérimentation et d’innovation agricole et agroalimentaire grâce à leurs moyens en surfaces agricoles, équipements et ateliers de production ou transformation.

La co-construction de partenariats entre les acteurs de la recherche, du développement et ceux de l’enseignement agricole doit permettre :

  • d’utiliser au mieux l’exploitation agricole d’un établissement en y réalisant des expériences adaptées
  • de mieux collaborer avec les enseignants pour valoriser la recherche et développement dans différentes disciplines
  • de transmettre plus efficacement les connaissances récentes aux futurs acteurs du monde agricole
    De telles démarches apportent des bénéfices mutuels pour l’enseignement et pour les projets de recherche et/ou de développement

Les éléments qui sont présentés ici visent à mieux faire connaître la diversité des systèmes de production des 10 exploitations agricoles de l’enseignement agricole public de Bretagne, et les possibilités qu’elles offrent pour des contributions au développement, l’expérimentation et l’innovation agricole et agroalimentaire.
Le centre équestre le l’EPLEFPA de Kernilien-Guingamp, l’atelier aquacole de l’EPLEFPA de Brehoulou-Fouesnant et l’atelier agroalimentaire de l’EPLEFPA du Gros Chêne-Pontivy ne sont pas évoqués ici.

EPLEFPA de Saint Jean de Brévelay - HennebontEPLEFPA du Gros Chêne à PontivyEPLEFPA de La Lande de la Rencontre à Saint-Aubin du CormierEPLEFPA de Théodore-Monod au RheuEPLEFPA de Châteaulin – Morlaix - Kerliver sites de Châteaulin et KerliverEPLEFPA Châteaulin – Morlaix - Kerliver site de MorlaixEPLEFPA de Brehoulou à FouesnantEPLEFPA du Mené à MerdrignacEPLEFPA de CaulnesEPLEFPA de Kernilien à Guingamp
 

 

L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de Caulnes (22)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de Kernilien-Guingamp (22)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA du Mené - Merdrignac (22)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de Brehoulou-Fouesnant (29)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de l’Aulne - Chateaulin (29)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de l’Aulne - Morlaix (29)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA Théodore-Monod du Rheu (35)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de la Lande de la Rencontre à Saint-Aubin du Cormier (35)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA du Gros Chêne à Pontivy (56)
L’exploitation agricole de l’EPLEFPA de St Jean de Brévelay - Hennebont (56)

Les orientations de ces exploitations agricoles reflètent à la fois les choix locaux (voir l’article Le fonctionnement) pour représenter au mieux se qui se fait sur le territoire d’implantation, et fournir le support pédagogique adéquat par rapport aux filières de l’établissement mais aussi répondre aux politiques nationales du ministère en charge de l’agriculture.

Ainsi avec la promotion faite par le ministère en charge de l’agriculture, l’agriculture durable à partir de 1996, puis de l’agro-écologie depuis 2013, les exploitations de l’enseignement agricole public en Bretagne sont toutes d’une façon ou d’une autre engagées dans une meilleur valorisation des ressources écosystémiques au dessein de « produire autrement » pour une agriculture performante autant que respectueuse de l’environnement.

Toutes les exploitations évoluent et renforcent progressivement leurs pratiques agro-écologiques : rotations plus complexes, réduction des produits phytosanitaires, valorisation des engrais organiques, agroforesterie, gestions différenciés des espaces, conversion à l’agriculture biologique … A ce jour 4 exploitations sont totalement en production agriculture biologique et 5 partiellement.