Fiches filière

Les fiches filière présentent en deux pages de tableaux, cartes et graphiques l’essentiel des principales filières agricoles bretonnes.
Elles sont réactualisées chaque année en septembre.

Fiche filière Bovins viande - Édition 2017
En 2016, la production bretonne de bovins finis représente 11 % de la production nationale. Un tiers du poids produit est issu de vaches laitières. En Bretagne, une exploitation bovine sur cinq est spécialisée en bovins viande, contre deux sur cinq en bovins lait. Pour la production de veaux de boucherie, la Bretagne occupe le 1er rang des treize régions françaises avec 21 % de la production nationale. L’Ille-et-Vilaine et les Côtes-d’Armor regroupent plus de 70 % des effectifs.
 
Fiche filière Forêt-bois - Édition 2017
La forêt bretonne occupe 14 % du territoire. C’est une région peu forestière au regard du taux de boisement moyen observé au niveau national (30 %). En 2014, la récolte de bois en Bretagne s’élève à 906 000 m3 de bois rond, dont 30 % en volume certifié. La récolte régionale représente 2,4 % de la récolte nationale. Selon l’IGN, le volume de bois vivant en forêt de production est estimé en 2014 à 67 millions de m3 pour la région. Les essences feuillues représentent 61 % de ce volume.
 
Fiche filière Lait - Édition 2017
La Bretagne occupe le 1er rang des treize régions françaises pour la production laitière avec 13 500 exploitations laitières en 2015. En 2016, le cheptel est estimé à 753 000 vaches laitières. Depuis 2000, il a reculé de 6 %, tandis que les livraisons de lait se sont accrues de 14 % pour atteindre 53 millions d’hectolitres en 2016. Le prix du lait, très faible en début d’année dans un contexte de surproduction laitière mondiale, remonte au dernier trimestre. Les volumes livrés en Bretagne diminuent en 2016 par rapport à 2015. Cependant, la baisse est moins importante dans le bassin Grand Ouest que dans les autres bassins laitiers français.
 
Fiche filière Porcs - Édition 2017
La Bretagne occupe le 1er rang des treize régions françaises pour la production porcine avec 5 500 exploitations porcines en 2015, et un cheptel estimé à 7,04 millions de têtes en 2016. Après plusieurs années difficiles, la conjoncture 2016 est plus favorable : les abattages de porcs charcutiers augmentent de près de 2 %, le prix du porc progresse de 4 %, et le coût de l’aliment recule de 4,6 % suite à la baisse des cours céréaliers. En 2015, le revenu moyen des exploitations porcines s’améliore, mais reste bas ; il se révèle négatif pour un tiers d’entre elles.
 
Fiche filière Volailles de chair - Édition 2017
La Bretagne occupe toujours le 1er rang des régions françaises pour la production de volailles de chair et le 2e rang en surface de bâtiments, avec 2 900 exploitations spécialisées. Elle fournit le tiers de la production nationale de volailles de chair. En 2016, les poulets représentent 79 % du cheptel de volailles de chair breton, les dindes 15 %. En 2016, le volume de poulets abattus recule de 4 % par rapport à 2015, tandis que celui des dindes progresse de 3 %. En 2015, l’excédent brut d’exploitation des éleveurs poursuit son redressement (+ 11 % par rapport à 2014). La part de l’aliment dans les charges reste élevée (35 %), mais son prix baisse (– 4 % entre 2014 et 2015), baisse qui se prolonge en 2016 (– 4 %).
 
Fiche filière Légumes - Édition 2017
En 2016, la Bretagne devient la troisième région française légumière des treize nouvelles régions métropolitaines. La production de légumes emploie plus de 7000 UTA d’après l’enquête structure des exploitations 2013, dont 70 % sont des salariés. Les exploitations bretonnes ont produit des légumes au cours de la campagne 2015-2016 sur une superficie de 39 000 ha. Plus de 3 500 ha ont certifiés bio. Les choux-fleurs, artichauts, haricots verts, petits pois, restent les légumes les plus cultivés. À ceux-ci s’ajoutent la tomate sous serre, le haricot coco de Paimpol et l’oignon rosé de Roscoff qui bénéficient d’une AOP, la carotte, la salade, l’échalote et le poireau. En 2016, les choux-fleurs et les artichauts ont été bien valorisés, mais la tomate a connu une crise au printemps avec un cours en chute.
 
Fiche filière Volailles de ponte - Édition 2017
La Bretagne est la 1re région française en capacités d’élevage de poules (œufs de consommation ou à couver). En 2016, les effectifs de volailles de ponte représentent 45 % du cheptel national*. Le nombre d’élevages de pondeuses, 1 420 en 2010**, a peu augmenté en 10 ans, mais un tiers d’entre eux associe la chair et la ponte, contre un sur dix en 2000. Avec plus de 5,9 milliards en 2016, la production bretonne d’œufs de consommation recule de 2,4 % par rapport à 2015. La part de l’aliment dans les charges est prépondérante (61 %), mais son prix baisse (– 4 % entre 2014 et 2015), baisse qui se prolonge en 2016 ( 5 %).
 
Fiche filière Céréales - Édition 2016
Première région d’élevage, la Bretagne se place au 9e rang des nouvelles régions françaises pour sa production céréalière. En 2015, la sole de céréales atteint 580 000 ha, soit plus du tiers de la superficie agricole utilisée. Le blé occupe plus de la moitié des surfaces cultivées et le maïs, près du quart. L’orge, le triticale, l’avoine, le seigle et les mélanges se partagent le quart restant.
 
Fiches filière Édition 2017
L’édition 2017 des fiches filière est disponible. Retrouvez en deux pages de commentaires, de chiffres, de graphiques et de cartes huit filières agricoles en Bretagne : porcins, lait, bovins-viande, volailles de chair, volailles de ponte, légumes, céréales (2016) et forêt-bois. Les données des tableaux sont téléchargeables et les cartes peuvent être récupérées en format pdf.