Contenu

[Lettre hebdomadaire] L’agriculture en pleine relance #7

France relance, l'agriculture en pleine relance
Capture vidéo
Le chiffre
374
C’est le nombre de diagnostics signés depuis l’ouverture du dispositif « Bon diagnostic carbone » pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans. Grâce à un audit personnalisé de leur exploitation, les bénéficiaires reçoivent conseils, recommandations et accompagnements pour réduire leur consommation d’énergie et développer les solutions permettant la captation de carbone, dans les sols par exemple. À terme, ils peuvent bénéficier de la labellisation Bas Carbone et ainsi tirer un avantage économique à leur action en faveur du climat.
Lire l'article
Capture vidéo
Focus témoignage
PAT Coutances Mer et Bocage : « mieux manger demain »
Créé dans la Manche en Normandie, le projet alimentaire territorial Coutances Mer et Bocage a pu fédérer élus, agriculteurs, entreprises, et citoyens autour d’une volonté : dynamiser les circuits courts locaux. Avec une aide de 122 000 euros du plan France Relance, le PAT prévoit de mettre en place 26 projets visant à la fois à sensibiliser et valoriser les produits du territoire, tout en évitant le gaspillage alimentaire.
Lire l'article
Carte Nouvelle Aquitaine
Focus région
292 projets d’investissements pour les sursemis en Occitanie
Avec 292 projets d’investissement dans les semences favorisant la formation de sursemis, l’Occitanie est la première région bénéficiaire du plan France Relance sur ce dispositif du Plan protéines végétales. Permettant l’enrichissement des prairies en légumineuses fourragères pérennes, les semences financées sont essentielles à la reconquête de l’autonomie alimentaire de la France en fournissant aux éleveurs des fourrages de qualité, locaux et à un prix fixe. 1 394 projets d’achat de semences sont d’ores-et-déjà financés sur l’ensemble du territoire.
Lire l'article
Photo de jardin
Focus mesure
Vet Pour Tous
Soutenue par le plan France Relance, la profession vétérinaire a créé le réseau associatif « Vétérinaires Pour Tous ». L’objectif est de pouvoir apporter des soins aux animaux des personnes les plus démunies et de pérenniser le modèle de médecine vétérinaire solidaire. Avec 4,5 millions d’euros dédiés, 41 sections départementales ont été créées prévoyant notamment la prise en charge d’une partie des soins des animaux dans les établissements de soins vétérinaires.
Lire l'article
Suivez les réseaux sociaux du ministère
twitter facebook youtube linkedin instagram