Désherbage mécanique : l’enseignement agricole reste mobilisé

Désherbage mécanique : l’enseignement agricole reste mobilisé

publié le 31 mars 2022

Désherbage mécanique : l’enseignement agricole reste mobilisé

En lien avec les partenaires professionnels engagés dans la réduction de l’utilisation des herbicides l’enseignement agricole marque le coup ce printemps 2022.

  • Le 23 février 2022 Une formation organisée avec soutien des partenaires du projet Casdar Arpida Désherb’Méca.
    Cette formation prévue dans le cadre du projet CASDAR, s’est déroulée à Kerguehennec sur la station de la chambre d’agriculture. Elle a réuni 10 enseignants/formateurs.
    Elle a permis de :
    • Resituer le désherbage mécanique dans l’ensemble agronomique pour maitriser les adventices dans les cultures,
    • Présenter le centre de ressources que le projet a mis au point et qui contient des vidéos de matériels en marche, des témoignages, des supports explicatifs (diaporamas, posters). Ce centre est accessible ici.
    • Découvrir les différents types de matériel, leurs réglages, les conditions d’utilisation …
    • Sur le terrain, malgré des conditions météo qui n’ont pas permis de faire une démonstration, d’échanger autour de l’évolution des systèmes mis en place sur la station depuis plus de 10 ans : présence d’adventices spécifiques, évolution des rendements, évolution de la fertilité du sol en système AB avec des apports en MO limités …

Les stagiaires en formation sur une parcelle de la station de Kerguehennec, désherbée mécaniquement depuis plus de 10 ansLes stagiaires en formation sur une parcelle de la station de Kerguehennec, désherbée mécaniquement depuis plus de 10 ans

  • Le 24 février 2022 avec l’appui du programme Ecophyto + et avec les partenaires du bassin versant, l’établissement de formation agricole de Caulnes a organisé une journée dédiée au désherbage mécanique des céréales.
    La matinée (en salle) a permis des présentations pour environ 50 élèves des programmes Ecophyto et des actions et résultats sur la qualité de l’eau du bassin versant mais aussi l’ensemble agronomique nécessaire pour maitriser les adventices dans les cultures. L’après-midi (sur le terrain) a permis à une quarantaine d’apprenants adultes et élèves et une quinzaine d’agriculteurs d’assister à des présentations de conseillers de la chambre d’agriculture sur les leviers a activer pour mettre en place un désherbage mécanique ou de spécialistes d’équipement de CUMA pour parler choix de matériel.
    Les conditions météo n’ont pas permis ce jour-là de faire une démonstration sur la parcelle prévue.
    Le responsable de l'exploitation agricole de l'établissement de Caulnes qui a organisé la journée avec les participants apprenants et acteurs du territoireLe responsable de l’exploitation agricole de l’établissement de Caulnes qui a organisé la journée avec les participants apprenants et acteurs du territoire


 
  • Le 3 mars c’est avec le soutien des partenaires du projet Casdar Arpida Désherb’Méca que l’établissement de formation à Ploërmel a mis en place une journée sur l’intérêt du désherbage mécanique. Plus exactement c’est un groupe d’étudiants de BTS agronomie productions végétales qui a, dans le cadre d’un PIC, organisé avec un enseignant d’agronomie cette journée. Sur 3 ateliers des présentations de matériels de désherbage, des témoignages d’agriculteurs pratiquant la technique, des exposés sur les aspects agronomiques ont permis à plus de 150 apprenant de Bac Pro et BTS d’aborder le sujet. Malheureusement les conditions météo n’ont pas permis d’assister à une démonstration sur Blé.
    Présentation du matériel à PloërmelPrésentation du matériel à Ploërmel