Evolution des exploitations entre 1988 et 2000 : approche cantonale

publié le 12 décembre 2001 (modifié le 12 février 2016)

SAU moyenne

La baisse du nombre des exploitations s’accompagne d’une augmentation de leur surface. En douze ans la SAU moyenne est passée de 19 à 33 ha.

La SAU moyenne des exploitations augmente de 74 % en grand format (nouvelle fenêtre)
La SAU moyenne des exploitations augmente de 74 %


Marge brute standard moyenne [1]

Elle s'accompagne d'une augmentation du même ordre de leur dimension économique en grand format (nouvelle fenêtre)
Elle s’accompagne d’une augmentation du même ordre de leur dimension économique


Exploitations de plus de 50 hectares

Alors qu’en 1988 les exploitations d’au moins 50 ha n’atteignaient jamais 20 % des exploitations, en 2000 ce cas constitue la majorité des cantons bretons.

Dans presque tous les cantons, plus d'une exploitation sur cinq dépasse les 50 hectares en grand format (nouvelle fenêtre)
Dans presque tous les cantons, plus d’une exploitation sur cinq dépasse les 50 hectares


Téléchargez la planche avec les 6 cartes d’évolution des dimensions des exploitations entre 1988 et 2000 (format pdf - 677.3 ko - 12/02/2016) Extrait de l’Agreste Bretagne n°41 - Décembre 2001

[1La MBS totale d’une exploitation était obtenue en appliquant à chaque hectare de culture (ou de jachère) et à chaque tête d’animal un coefficient, dit « coefficient MBS », puis en sommant ces MBS partielles. Elle s’exprimait en unité de dimension européenne (UDE) ou en « équivalent-hectare de blé ».