Année 2019

publié le 7 janvier 2020
Bilan agricole 2018 en Bretagne - Chute du prix du porc, légère hausse en lait, cours des céréales plus élevés

En 2018, les mauvaises conditions météorologiques font chuter les rendements des grandes cultures. De ce fait, les cours des céréales progressent, défavorisant les filières animales, pour lesquelles le coût des aliments augmente. Dans un contexte de production mondiale
importante et de demande insuffisante, le prix du porc reste
faible toute l’année.

 
L’industrie agroalimentaire bretonne en 2016 - Les industries des viandes de volaille très fragiles

La Bretagne est la première région agroalimentaire française. Elle occupe en effet le premier rang en matière de valeur ajoutée pour la transformation des produits animaux : industrie laitière, des viandes et du poisson, et pour l’alimentation animale. Mais son hégémonie est malmenée.

 
Comptes provisoires 2018 de l’agriculture - Une dégradation de la valeur de la production combinée à une hausse des charges

En 2018, la valeur de la production de la branche agricole se réduit en Bretagne, en raison principalement de la baisse des prix des produits animaux. Celui du porc chute, en effet, et la valeur produite en œufs de consommation se réduit après une année 2017 favorable.