Les publications du RNM

publié le 17 octobre 2022
Bilan de campagne de l’échalote traditionnelle 2021-2022

Une campagne contrastée, des cours fermes cependant Après une campagne 2020-2021 singulière, le millésime 2022, plus abondant, est moins bien valorisé sur un marché difficile en fin de campagne.

 
Bilan de campagne du poireau 2021-2022

Une campagne marquée par un commerce laborieux La campagne du poireau primeur débute avec des prix soutenus mais rapidement en déclin, pour se situer en dessous de la moyenne quinquennale à partir de juillet. Sous l’effet d’une offre abondante et d’une demande freinée par la douceur climatique persistante, les cours ne cessent de baisser.

 
Bilan de campagne - L’artichaut en 2021

Une filière en difficulté, mais résiliente - L’artichaut occupe une place réduite dans le paysage agricole de la France de 2021 : la filière rencontre des difficultés structurelles et des aléas nuisent au négoce des charnus comme des petits violets.

 
Bilan de campagne du chou-fleur 2020-2021

Une campagne contrastée La saison 2020-2021 en chou-fleur confirme les tendances enregistrées lors de la campagne précédente : baisse des disponibilités, consommation revigorée et une place sur le marché européen confortée.

 
Bilan de campagne de l’endive 2020-2021

Un marché qui tarde à s’équilibrer La campagne débute dans le contexte toujours présent de la pandémie de la Covid-19. Le consommateur est désormais coutumier des mesures sanitaires. La demande paraît insensible aux restrictions et affiche un dynamisme que la production peine dans un premier temps à satisfaire, ce qui dope les cours moyens.

 
Bilan de campagne - La tomate en 2020

Une campagne marquée par la crise sanitaire et les aléas climatiques - La campagne 2020 démarre dans un contexte de crise sanitaire qui modifie les habitudes de consommation, tant sur les variétés privilégiées que sur les circuits de distribution.

 
La fraise de printemps 2021

Entre dynamisme commercial et déficit de produit La saison débute selon un calendrier traditionnel avec toutefois une production se développant très progressivement. Ce mouvement, conjugué à un attrait marqué du consommateur pour le produit français et à un déficit de fraises espagnoles, favorise une excellente dynamique commerciale.