Influenza aviaire

publié le 12 mai 2022

Pour suivre en direct les actualités sur l’influenza aviaire sur le territoire national : http://agriculture.gouv.fr/mots-cles/influenza-aviaire

[Influenza aviaire] Levée de certaines mesures de restriction en Ille-et-Vilaine et Morbihan

Depuis le 5 novembre 2021, la totalité du territoire métropolitain était placé en niveau de risque « élevé » d’introduction du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). L’évolution favorable de la situation liée à l’épizootie d’influenza aviaire a conduit le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation à abaisser, le 10 mai 2022, le niveau de risque à « modéré » sur tout le territoire métropolitain à l’exception de 19 départements dont l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan. Point sur la situation en région.

 
[Influenza aviaire] Un premier cas détecté dans le Morbihan le 15 mars 2022

Un premier cas d’Influenza Aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé ce mardi 15 mars 2022 dans un élevage de canards de chair sur la commune d’Ambon, dans le Morbihan. Des périmètres de 3 et 10 km sont mis en place autour de ce foyer dans lesquels les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits. La vigilance des particuliers est aussi demandée.

 
[Influenza aviaire] Les dernières informations en ligne

[Influenza aviaire] Les dernières informations publiées sur le site du ministère de l’Agriculture

 
[Influenza aviaire] Un premier foyer détecté en élevage de volailles dans le département du Nord

Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été détecté le 26 novembre dans un élevage commercial de poules pondeuses de la commune de Warhem, dans le département du Nord. Il s’agit du premier cas en élevage depuis l’épizootie de l’hiver dernier qui s’était prolongée jusqu’au printemps 2021.

 
[Influenza aviaire] La France passe au niveau de risque « élevé » sur le territoire

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a placé l’ensemble du territoire métropolitain en risque « élevé » au regard de la progression rapide du virus de l’influenza aviaire en Europe. Des mesures de prévention renforcées vont donc s’appliquer afin de protéger les élevages de volailles. Elles s’accompagnent d’un renforcement des dispositifs de gestion de crise au sein du ministère en lien avec les services territoriaux et les professionnels.

 
Influenza aviaire : les mesures de biosécurité doivent être appliquées en élevage professionnel et dans les basses-cours

Face au risque élevé de propagation du virus influenza aviaire et compte-tenu de la période de migration des oiseaux en cours, la vigilance de tous les détenteurs d’oiseaux est primordiale. Les éleveurs particuliers sont notamment invités à protéger leurs animaux des espèces sauvages (confinement ou filet de protection) et à se déclarer en mairie.